Cesser cannabis

comment cesser ou réduire une consommation de cannabis

Écrit par Karim M'sallem

4 juin 2022

Différentes techniques existent pour cesser ou réduire une consommation de cannabis.  Depuis la légalisation du cannabis au Canada, il y a eu une vague de croyance que le cannabis est une substance sans conséquence, voire même bonne pour la santé. Toutefois, il y a bien entendu de nombreux risques qui y sont associés. Dans cet article, je vais explorer avec vous différentes stratégies à entreprendre pour cesser de consommer du cannabis. 

Fais un bilan de ta consommation

Faire un bilan de ta consommation est nécessaire pour statuer sur un niveau de base à partir duquel tu vas t’engager dans un changement. Observe la fréquence, la quantité et les patterns que tu as en lien avec ta consommation. As-tu l’impression que tu consommes seulement dans certains contextes? Est-ce à des moments spécifiques de la journée et arrives-tu à quantifier ta consommation? Qu’est-ce qui se passe avant et après tes épisodes de consommation?

Ces questions t’aideront à cibler un niveau de base pour ensuite te fixer des objectifs de changement. Dans la section outils de notre site web, tu y verras un journal de consommation qui pourra t’aider à alimenter ta réflexion. 

Identifie tes déclencheurs

Identifier les déclencheurs des envies de consommer est une étape primordiale lorsqu’on souhaite amorcer un changement, car ils nous permettent de voir un sens à notre consommation et de mieux prévenir certaines situations à risque. 

Que l’envie soit petite ou grande, lorsqu’on a soudainement envie de consommer, il est recommandé de prendre un temps d’arrêt et d’observer ce qui se passe.  Je t’invite d’ailleurs à lire notre ebook sur la gestion des envies de consommer. Il y a 2 types de déclencheurs : externe et interne.

Les déclencheurs externes

Les déclencheurs externes sont ce que nous pouvons observer à l’extérieur de soi. Par exemple, c’est le contexte, c’est les gens avec qui tu te retrouves, c’est la température, l’heure, etc. Si tu observes que chaque fois que tu vois un certain ami tu te mets à consommer, cela permet de t’identifier cette relation comme un facteur de risque à ta consommation.

Également, une des principales étapes est de te débarrasser littéralement de tous tes accessoires de consommation ainsi que la drogue en tant que telle. Avoir encore des pipes, des bongs et autres trucs du genre augmente la probabilité d’avoir un craving et de rechuter.

Les déclencheurs internes

Les déclencheurs internes sont plus subtils et demandent un sens plus aiguisé de l’observation. C’est tout ce qui est en nous et qui peut contribuer à l’avènement d’une envie de consommer telle que des pensées, des émotions, des souvenirs, etc. Par exemple, si tu te sens anxieux lorsque l’envie de consommer se présente à toi, tu pourras cibler qu’il est nécessaire que tu trouves de nouvelles stratégies pour prendre soin de ton anxiété ou t’apaiser.

Ne sois pas trop dure envers toi-même, le fait de refumer une fois ne signifie pas que tu «retombes» en bas de l’échelle. Il y a diverses façons de se relever d’une rechute.

Choisis une approche

Tu dois choisir si tu prends une approche de réduction progressive ou si tu cesses d’un coup ta consommation.

La réduction progressive est une stratégie qui demande beaucoup de contrôle et une grande discipline. Elle implique de briser certains «rituels» de consommation et diminue les sevrages associés à la substance puisque le corps devient de moins en moins exposé à la substance. Pour réussir cette stratégie, il faut vous mettre un «deadline» où la consommation sera officiellement terminée et également réduire les quantités progressivement chaque jour. Consommer du cannabis avec moins de THC peut également contribuer au succès de la méthode.

L’autre approche qui implique de cesser d’un coup de consommer du cannabis peut convenir davantage à ceux qui doutent en leur capacité d’avoir un contrôle et réussir une réduction progressive. Avec cette approche plus «radicale» viennent bien entendu des symptômes de sevrage plus probables et plus importants. 

Les principaux symptômes de sevrage de cannabis sont les suivants :

  • anxiété
  • problème d’appétit
  • symptômes dépressive
  • des envies fortes de consommer
  • fièvre, sueur et chair de poule
  • maux de tête
  • irritabilité
  • trouble du sommeil (rêves très réalistes)
  • perte ou prise de poids

En général, ces symptômes durent environ 1 à 2 semaines, mais peuvent durer plus longtemps selon l’individu et le niveau de consommation passé. Il est important de bien connaître les symptômes de sevrage potentiel lorsqu’on choisit de cesser ou de réduire de consommer du cannabis afin de se préparer mentalement et faire un plan pour faire face à ces symptômes.

Parle à un professionnel

Peu importe la stratégie que tu souhaites employer pour cesser de consommer, je t’invite à en parler à un professionnel et/ou un médecin. Tu n’as pas à être seul dans cette démarche. Avoir l’avis et le soutien d’un professionnel formé dans le traitement des dépendances est un atout considérable dans le succès de ce changement que tu veux faire dans ta vie. 

N’hésite pas à en parler dans le groupe Facebook privé de la Clinique Addiction. Tu pourras poser des questions et te sentir reconnu dans différents témoignages. Élargir ton réseau social avec des professionnels et aussi personne avec qui tu es à l’aise de parler de ta sobriété, de tes états d’âme et de tes symptômes de sevrage en toute sécurité est important.

Explore différentes stratégies

Explore différentes stratégies pour cesser de consommer. Bien entendu, avoir un plan de match avec un professionnel va t’aider à cibler des objectifs qui te font du sens et qui vont contribuer à voir les enjeux sous-jacent à ta dépendance, mais tu peux tout de même aller de l’avant et essayer les trucs suivants :

Change ta routine

Changer de routine aide à créer de nouvelles habitudes de vie même si cela demande de l’adaptation. La consommation de cannabis est souvent ritualisée et à des moments précis de la journée pour la plupart des fumeurs. Tentez de changer certaines habitudes routinières tel que vous lever plutôt, prendre une tisane avant de vous coucher à la place de consommer, changer votre horaire pour avoir moins de moment de vide et remplacer cela par des activités ou tâches qui vous font du sens.

Faites de nouvelles activités

Faire de nouvelles activités permet de passer moins de temps à penser à la consommation sans toutefois être une stratégie d’évitement. Pour cesser de consommer du cannabis, il est intéressant d’avoir des activités de remplacement qui peuvent répondre au même besoin que la consommation.

L’activité physique, cuisiner, parler à un ami non-consommateur, prendre une marche, apprendre un instrument de musique, vous inscrire dans un groupe, lire, explorer des passe-temps sont toute des activités qui peuvent s’inscrire dans une routine et aider à avoir une hygiène de vie saine et remplie avec des activités stimulantes et/ou apaisantes.

Faites de l’exercice

Faire de l’exercice physique est aidant lorsqu’on cesse de consommer du cannabis pour diverses raisons. 

Premièrement, comme mentionné précédemment, cela peut t’aider à te distraire lorsque tu as envie de consommer.  Mettre des souliers et aller prendre une marche, bouger un peu pour avoir les idées ailleurs n’est pas une mauvaise chose et cela peut également t’aider à te sentir mieux dans les symptômes de sevrage.

Le sport aide également à mieux réguler le stress et réduire les envies de consommer en général. Ce sont des systèmes physiologiques que le cannabis affecte et l’activité physique aide considérablement à reprendre à retrouver un équilibre plus sain et se sortir du cycle de la dépendance.

Prends soin de ta santé 

Prendre soin de sa santé, ce n’est pas que manger sainement, bouger un peu et prendre sa vitamine D le matin. Prendre soin de  sa santé en général tant physique que mentale ça passe par la recherche d’un équilibre dans ta vie. Pour se faire, il est important de prendre un pas de recul et de remettre nos priorités en place en s’engageant le plus possible dans des actions qui nous rapprochent de ce qui est important pour nous. 

Parfois on peut s’oublier et toujours s’adapter pour les autres et vivre beaucoup d’impuissance dans nos vies. Je t’encourage à progressivement mettre des limites si tu en as besoin et te laisser le droit de vivre des difficultés au quotidien. Prends ton temps.

Si tu sens énormément de symptômes anxieux, au-delà d’en parler à ton médecin, essaie de pratiquer des stratégies de gestion du stress tel que la respiration profonde ou autres type de relaxation.

Bref en terminant ce n’est pas facile de cesser ou de réduire ta consommation de cannabis et ce n’est pas dans un article de blogue que tu trouveras toutes les réponses miracles qui marchent à tout coup. Toutefois, tu y verras des petites pistes d’actions et de réflexions pour commencer à te donner des défis, briser des routines et mieux te connaître dans tes envies de consommer.

Viens nous en parler dans le groupe privé de la Clinique Addiction si cela t’a été utile et n’hésite pas à entrer en contact avec nous si tu as des questions!

Vous aimerez peut-être

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *