Signes d'une dépendance

Les signes d’une dépendance

Écrit par Jonathan Dupuis

11 mars 2022

Les signes d’une dépendance ne sautent pas toujours au visage. Il y a plein de raisons qui expliquent le pourquoi tu pourrais avoir une dépendance. Mais, comment savoir si tu en as une ? Voici quelques signes que tu as peut-être une dépendance. Je te propose également quoi faire si tu penses que c’est ton cas.

Voici des signes d’une dépendance

  • Tu penses souvent à consommer

Souvent, le signe le plus frappant d’une dépendance est la présence d’envie de consommer. Ta tête te dirige consciemment ou non vers la consommation. Que ce soit au travail, à la maison, avec des amis ou de la famille, les envies de consommer sont de plus en plus présentes. Tu y penses de plus en plus souvent ou tes pensées de consommer semblent de plus en plus persistantes. Les envies de consommer grandissent constamment.

  • Tu utilises la consommation comme une stratégie

Non seulement tu penses de plus en plus à consommer, mais tu utilises la consommation comme une stratégie d’adaptation. Utiliser la consommation pour apaiser un mal physique ou psychologique est un des signes de dépendance. Consommer pour éviter une situation que tu ne veux pas gérer (conflits, discussion, éviter des souvenirs douloureux) est une stratégie qui, si surutilisée, peut devenir problématique très rapidement. Tu as peut-être aussi l’impression que la consommation est la seule façon de te récompenser ou de ressentir du plaisir ? Alerte rouge qui clignote : c’est un signe alarmant de dépendance. Si tu cherches des trucs pour mieux gérer ton stress et ton anxiété, tu peux lire cet article aussi.

  • Ta consommation a des conséquences sur ton fonctionnement

Depuis que tu consommes plus qu’à l’habitude, ton fonctionnement général est affecté. Il se peut que tu voies des difficultés au niveau de ta mémoire ou de ta concentration. La consommation peut avoir des impacts significatifs sur ton cortex préfrontal responsable du langage, la mémoire de travail, le raisonnement et biens plus encore. Tu vois peut-être que tes tâches à la maison ou au travail sont plus difficiles à accomplir.

  • Ta motivation en général gravite autour de la consommation

Non seulement l’organisation de ta vie en générale est affectée, mais ta motivation est de plus en plus vers la consommation. La consommation affecte le circuit de la récompense dans notre cerveau qui est responsable de la motivation. Que ce soit pour te donner la motivation de manger, de t’hydrater ou d’accomplir tes responsabilités, le circuit de la récompense est essentiel à notre survie. La consommation sécrète une quantité phénoménale de dopamine, neurotransmetteur responsable de la motivation dans ton cerveau. Grossièrement résumé, la conséquence principale est que ton cerveau va se souvenir de la consommation : a) c’est quoi ? b) c’est où ? et c) comment recommencer ? (En passant, si le concept de la motivation t’intéresse, va lire cet article)

  • La consommation t’amène à t’isoler

Tu vis des envies de consommer de plus en plus fréquentes ou plus intenses qu’avant et ta vie est de plus en plus orientée vers la consommation. Tu peux être très conscient.e que la consommation est de plus en plus présente dans ta vie. Souvent, au lieu d’aller chercher de l’aide, les gens s’isolent pour ne pas montrer l’ampleur de l’espace que la consommation a dans leur vie. Donc il se peut que tu vis plus d’isolement ou que tu vis de plus en plus un sentiment de solitude. Parce que faut faire bien attention, ce n’est pas parce que nous sommes entouré d’une multitude de gens que nous ne pouvons pas vivre de la solitude.

  • Tes proches te parlent de ta consommation

Même si tu fais des efforts pour cacher ta consommation, il se peut que tes proches te fassent des remarques sur ta consommation. Ce n’est pas toujours sous forme « d’intervention » comme on voit à la télévision, mais tes proches te questionnent. Parfois c’est subtil, mais d’autres fois c’est beaucoup plus explicite. Si tu aimerais en parler avec quelqu’un de ta famille, j’ai écris un autre article pour aider les gens à parler de dépendance avec sa famille.

  • Ta consommation à une influence sur d’autres sphères de ta vie

La consommation a des impacts au niveau de tes sphères de vie. Tant au niveau financier, affectif, social, familial ou judiciaire, la consommation a des impacts sur ta vie. C’est possible que les conséquences ne soient pas majeures dans ta perception. Mais est-ce que tu as l’impression que les autres sphères de ta vie prennent de moins en moins de place à cause de la consommation? Si tu te questionnes, c’est peut-être qu’il y a matière à réflexion.

  • Tu as le sentiment d’être dans un cycle sans fin

Tu es peut-être en pleine conscience de ta situation, mais tu as l’impression d’être aux prises d’un cycle sans fin. Avec le temps, la consommation peut devenir « le seul moyen » pour gérer ta vie. Bien évidemment, c’est un mélange de plein de facteurs qui peuvent te donner cette impression. Peu importe, prendre le temps de t’arrêter pour observer ta situation amène un grand malaise ou inconfort : tu as l’impression d’être dans un cycle sans fin.

  • Tu as déjà essayé de diminuer/arrêter

Si tu as déjà tenté de diminuer ou d’arrêter ta consommation, mais que tu as l’impression qu’elle revient toujours comme un boomerang, c’est normal. La dépendance est plus complexe que de simplement décider de changer du jour au lendemain. Il faut avoir des outils et bien comprendre comment ça marche la dépendance.

Mais, crois-moi ce sera beaucoup plus facile pour toi de savoir que tu n’es pas seul.e dans ta situation et que d’autres personnes vivent les mêmes choses que toi.

Quoi faire si tu crois avoir les signes d’une dépendance

C’est une chose de prendre conscience que tu as les signes d’une dépendance, mais quoi faire en est une autre. Je te donne quelques actions que tu peux faire si tu as l’impression d’avoir les signes d’une dépendance.

  • Parler avec un professionnel de la santé si tu as des risques de symptômes de sevrage

La première des choses avant de changer ta consommation est de voir si tu es à risque de symptômes de sevrage. Les symptômes de sevrage sont une manifestation d’un débalancement homéostatique (gros mot pour dire équilibre biologique de ton corps) suite à la diminution/retrait d’une substance. Les symptômes de sevrage peuvent être dangereux et il faut t’assurer que ce n’est pas ta situation. Parle avec un professionnel de la santé certifié pour évaluer le risque de sevrage.

  • Mieux comprendre ton propre cycle

Prendre le temps d’observer ta situation en pleine conscience est un excellent outil pour mieux comprendre. Lorsque tu saisis à quel(s) besoin(s) la consommation répond dans ta situation, il sera plus facile pour toi de trouver des alternatives ou d’être plus alerte aux situations qui te mettraient à risque.

  • Améliorer tes habitudes de vie

Une chose essentielle à faire est de remettre de l’ordre dans tes habitudes de vie. Ta routine de sommeil, ton alimentation et l’activation de ton corps. Cela peut paraître banal, mais c’est la base pour que ton corps fonctionne minimalement bien. Comment voudrais-tu prendre une marche de 10 minutes si tu n’as pas dormi depuis 2 jours? Il faudra peut-être que tu concentres tous tes efforts sur tes habitudes de vie pour une période. L’exercice physique peut réellement t’aider.

  • Bien comprendre ton « why »

Souvent, les gens veulent changer leurs habitudes de consommation, mais ne savent pas vraiment pourquoi. Le fais-tu pour éviter quelque chose de pire si tu continuais ou tu le fais pour t’approcher de la personne idéale que tu souhaites être? La distinction est impérative. Qui sont les personnes importantes dans ta vie? Quelles sont les choses (valeurs, mode de vie, santé physique/psychologique, etc.) importantes dans ta vie? Si tu prends le temps de bien répondre à ces deux questions-là, tu pars déjà avec une longueur d’avance.

  • Tes fixer des objectifs pour toi en fonction de ton « why »

Tu veux être sobre ou consommer juste une fois de temps en temps? La question la plus importante avant de te fixer des objectifs est de savoir si ceux-ci s’harmonisent avec ton « why ». Pourquoi tu fais ça, profondément ? Partant de cela, il sera plus facile pour toi de te fixer des objectifs SMART.

  • Trouver des moyens pour gérer tes envies

Le nerf de la guerre en dépendance, c’est souvent la présence d’envie de consommer. Les fameux « cravings ». Nous avons justement un ebook gratuit (télécharge le gratuitement en cliquant ici) pour toi sur les envies de consommer. C’est avec l’approche par la pleine conscience qu’à travers ce ebook nous t’aidons à mieux gérer tes envies. Il faut que tu saches que l’approche par la pleine conscience est prouvée comme étant très efficace pour gérer les envies de consommer et pour le traitement de la dépendance en général.

  • Demander de l’aide

Un des plus grands pièges est de croire que tu peux réaliser cela sans aide. C’est possible, parce que rien n’est impossible. Mais, crois-moi ce sera beaucoup plus facile pour toi de savoir que tu n’es pas seul.e dans ta situation et que d’autres personnes vivent les mêmes choses que toi. Notre communauté de soutien privé Facebook sert justement à ça. Nous avons créé un espace confidentiel pour parler de la dépendance sans tabous et sans jugement. Joins-toi ici.

Si tu crois avoir les signes d’une dépendance, il faut que tu penses à toi

La dépendance ne fait pas de discrimination quant à l’âge, aux genres ou aux modes de vie. Les tabous qui entourent la dépendance ne font qu’aggraver ta situation et t’empêchent peut-être d’aller chercher de l’aide. La Clinique Addiction veut créer un espace pour discuter de la dépendance. Écris-nous ou parles-en dans notre communauté de soutien. Joins-toi ici.

Si tu vis une urgence quelconque, n’hésite pas à utiliser ses ressources

Vous aimerez peut-être

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *