guide pour aider a changer consommation

Consommation : guide pour t’aider à changer

Écrit par Jonathan Dupuis

27 mai 2022

La décision de changer ses habitudes de consommation vient souvent avec une multitude de raisons qui s’entremêlent les unes avec les autres. Pour savoir par où commencer, je te propose un petit guide pour t’aider à changer ta consommation.

C’est quoi ton « Big Why »

Trop souvent (et parfois avec raison), le changement vient avec une certaine « urgence » de se sentir mieux. Autant que la consommation t’a sûrement aidé à te sentir mieux à court terme que lorsque tu décides de changer tes habitudes de consommation c’est aussi pour te sentir mieux. Mais, on réalise rapidement qu’on ne se sent pas mieux dans l’immédiat. C’est pourquoi la première étape de ce guide pour t’aider à changer ta consommation est de te créer une fondation solide : ton « Big Why ». Tu dois te poser 2 questions pour arriver à construire cette fondation.

  1. Qui sont les personnes importantes dans ma vie (partenaire de vie, enfants, amis, collègues, famille, TOI, etc.)?
  2. Quelles sont les choses importantes dans ma vie (tes valeurs, tes passe-temps, tes aspirations, tes rêves, tes loisirs, ton travail, tes études, etc.)?

Il faut absolument que tu prennes le temps de bien réfléchir et de répondre à ces 2 questions. Fondamentalement, qui est la personne idéale que tu souhaites être? C’est le temps de rêver positivement.

Changer de paires de lunettes

L’urgence de se sentir mieux, elle est normale. Lorsqu’on change nos habitudes de consommation, il y a souvent un grand inconfort au début. Anxiété, dépression, stress, panique, tristesse, colère, etc. Ces émotions et pensées, elles sont réelles et probablement que ça fait déjà une bonne période que tu les repousses vers l’avant. C’est là qu’on réalise que la consommation nous faisait réellement du bien. Parce que oui, la consommation t’aidait à gérer tout ça, sinon elle n’aurait jamais pris toute cette place dans ta vie. Mais, la consommation est toujours une solution à court terme et ne règle pas la situation. Il faut donc apprendre à changer sa « paire de lunettes ». Tranquillement, c’est d’arriver à voir, non pas ce que la consommation te « permettait » de faire, mais plutôt ce que tu peux arriver à faire sans la consommation.

Tenter de s’approcher au lieu d’éviter

Souvent on entend des choses comme ceci : « j’ai arrêté de consommer parce que j’ai reçu un ultimatum ou j’ai arrêté de consommer parce que j’allais perdre mon travail, une relation ou autre ».  L’objectif ici est d’arriver à changer ces pensées vers « je veux continuer de mettre mes efforts pour me rapprocher d’une personne, pour être cohérent avec certaines de mes valeurs ou pour m’investir dans mes études/travail, etc. ». Ces nouvelles pensées doivent toujours en fonction de ton « Big Why ».

D’arriver à te projeter positivement dans le futur est un grand défi. Mais, si tu arrives à bien comprendre qui tu souhaites réellement devenir comme personne, il te sera plus facile de t’approcher de QUI et QUOI sont importants pour toi au quotidien.

Diminuer la pression de la permanence

Trop souvent, on entend qu’il faut arrêter de consommer pour la vie. Peu importe l’origine de ces « clichés », arrêter de consommer pour la vie peut être perçu comme étant une gigantesque montagne à franchir. Je t’invite plutôt à voir cela comme une période de ta vie durant laquelle tu veux remettre de l’ordre dans tes idées, un réaménagement de tes priorités.

La réponse à la fameuse question « est-ce je vais pouvoir consommer normalement plus tard? », personne ne peut y répondre, surtout pas au début de ton changement. Par contre, si tu trouves ton « big why » et que tu mets l’énergie à t’approcher de QUI et QUOI sont fondamentalement importants pour toi, tu vas voir l’énorme pression que tu peux ressentir diminuera. Tu as peut-être déjà entendu « juste pour aujourd’hui »? Et bien ce n’est pas pour rien. Tu peux voir la période de changement que tu vis comme étant une période de quelques mois. Toujours dans le but de t’approcher de ton « Big Why ». Cela te permettra de mieux voir et comprendre ce qui t’aurait amené à consommer comme tu le faisais.

Comprendre que les choses difficiles ne disparaissent pas

Bien évidemment, même si tu fais toutes ses étapes, les émotions difficiles, les pensées incommodantes ou bien les envies de consommer ne disparaîtront pas pour autant. Par contre, en changeant ta paire de lunettes il te sera plus facile d’avoir une autre perspective à ton changement. D’ailleurs, tu peux télécharger gratuitement notre Ebook sur les envies de consommer ici.

Ces choses plus difficiles qui sont présentes lorsque tu décides de changer ta consommation, elles sont présentes pour une raison. La consommation te permettait probablement de faire « pause » ou faire « mute » à court terme. Avec le temps et une vision pour t’approcher de ta personne idéale (et non éviter quelque chose) tu pourras en pleine conscience prendre des décisions et poser des actions qui vont être bénéfiques pour toi à plus long terme.

Faire une action tous les jours

Un des obstacles auxquels tu peux faire face est le manque de motivation. Je te le dis, la motivation est une chose qui se créer par des ACTIONS concrètes en fonction des personnes et des choses qui sont importantes pour toi. UNE petite action par jour pour t’approcher de QUI et QUOI sont importants pour toi dans ta vie est la meilleure façon pour maintenir ta motivation. Si, disons ta santé physique est importante pour toi, tu peux faire le choix d’aller prendre une marche ou d’aller au gym MÊME si tu as des envies de consommer ou tu vis des émotions plus difficiles. Le fait que tu choisis de poser une action en fonction de ce qui est fondamentalement important pour toi n’effacera pas les obstacles que tu vis, mais cette action t’approchera tranquillement de la personne que tu souhaites être.

Une chose à la fois

Je t’invite à avoir de la compassion pour toi-même en ces temps de changements. Beaucoup de personnes nous disent à quel point changer leurs habitudes de consommation créer un lot d’émotions négatives. Je t’invite à continuer de faire des petites actions au quotidien pour t’approcher de la personne idéal que tu souhaites devenir, même en présence d’éléments plus difficiles. Après tout, être en pleine conscience de ses choix, n’est-ce pas la plus belle façon de vivre sa vie ?

Vous aimerez peut-être

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *