Loi de l'effet

La loi de l’effet, tout ce que tu dois savoir

Écrit par Karim M'sallem

16 septembre 2021

On ne peut pas avoir un blogue sur la dépendance sans aborder la question de la loi de l’effet. C’est quoi ça? Qu’est-ce que ça mange en hiver? Pourquoi tous les organismes en dépendance ont ces petites affiches tapissées sur leurs murs? C’est simple, tu vas voir. Je vais t’expliquer en détail c’est quoi et comment ça s’applique à toi afin que tes moments de consommations ne finissent pas en «merde, je n’aurais pas dû…»

La loi de l’effet c’est des maths : E= S+I+C

Ne crains rien, je ne t’embarque pas dans un cours d’algèbre pour comprendre la loi de l’effet. C’est simplement que l’effet (le buzz si tu préfères) que tu vas ressentir après avoir consommé ne sera pas nécessairement pareil d’une fois à l’autre. Cela dépend de certaines variables : Effet = Substance + Individu + Contexte. Puisque tu ne peux pas vraiment prédire à 100% comment tu vas te sentir après avoir consommé, ces indices-là te permettent de mieux analyser la situation avant de prendre ou non un produit.

La substance déterminera ton effet

La substance est importante dans la loi de l’effet et ça se décline en plusieurs critères :

  • Quantité 
  • Qualité ou pureté du produit
  • Fréquence de consommation
  • Rapidité de consommation
  • Mode d’administration
  • Combinaison avec d’autres produits


Clairement, ta soirée va être différente si tu planifies de boire uniquement quelques bières que si tu mélanges du cannabis à ça, quelques shooters de fort et une ligne de coke en fin de soirée. La quantité changera le buzz bien évidemment, mais les autres critères également. Porte attention à ça la prochaine fois que tu consommeras.

Individu, tu es une variable importante

L’état dans lequel tu te trouves a un impact plus important que tu ne le crois dans l’effet que tu auras après avoir consommer. La loi de l’effet et le critère individu représentent les caractéristiques suivantes : 

  • Âge
  • Sexe
  • Taille et poids
  • État physique
  • État d’esprit, humeur

 

Boire de l’alcool quand tu es en colère pour oublier ou te défouler n’est pas comme boire de l’alcool lorsque tu célèbres le nouvel emploi que tu as décroché. Bien évidemment, vous êtes capable de voir que l’effet sera différent selon comment on se sent avant de prendre une substance.  Il est important de se poser des questions sur notre état d’esprit et d’être pleinement conscient de cela avant de s’engager dans une consommation.

Le contexte est déterminant dans l’effet

Finalement, tu me vois venir, le contexte est important dans la tournure de ta soirée. La loi de l’effet peut t’aider à prendre une décision éclairée si tu prends en compte le contexte de ta consommation : 

  • Endroit
  • Ambiance
  • Moment de la journée
  • Relation avec les autres
  • Conflits

 

Bien évidemment, fumer du cannabis seul dans ton salon en regardant Netflix, n’aura pas le même effet que si tu fumes dans un festival pendant qu’un hommage à Pink Floyd fait amorce le solo de Comfortably Numb. Prends le temps de choisir l’expérience que tu veux vivre si tu choisis de la vivre. Est-ce que les gens en ce moment sont en conflit autour de toi ? Comment être l’atmosphère? C’est possible que ton effet soit à ton goût, mais que quelqu’un cogne à ta porte et là ton «buzz» est complètement différent. Tu as déjà entendu l’expression : j’ai dégrisé vite ? Et voilà.

Ce que la Loi de l’Effet veut dire pour toi

Ce que cette équation de la Loi de l’Effet symbolise au final, c’est que si tu changes un de ces trois facteurs S, I ou C, tu changes ton expérience de consommation. De plus, même si tu évalues que c’est OK de consommer aujourd’hui quand tu fais le bilan de ces critères-là, ça se peut qu’en cours de soirée une des variables change. Ce n’est pas pour être moralisateur ou te faire peur ou être «mère poule», mais il faut se dire les vraies affaires. 

Que tu ais choisi ou non d’apporter des modifications à ta consommation, même si tu n’as pas de TUS, prend le temps au moins de réfléchir à ces variables de temps à autre avant de prendre ta consommation. Cela te permettra d’être plus «conscient» de comment ça se passe pour toi et c’est un pas vers la prise de contrôle et le développement d’un sens aiguisé de l’observation.

N’hésite pas à venir nous en jaser sur le groupe privé de la clinique et de partager ce que tu observes !

Vous aimerez peut-être

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *