Hangxiety

Hangxiety ou anxiété de lendemain de veille

Écrit par Valérie Desjardins

10 juin 2022

Qu’est-ce que l’hangxiety?

L’hangxiety est tout simplement un terme qui fait mi-chemin entre les termes « hangover » et « anxiety ». C’est l’anxiété du lendemain de veille. L’hangxiety est un état hautement plus inconfortable qu’un simple « hangover » dû à un manque d’hydratation et de sommeil. En effet, en plus de tous les effets désagréables d’un lendemain de veille, l’anxiété, l’angoisse, voire même la panique s’y ajoutent.

Been there, done that : Il n’y a rien de plaisant dans ça.

Quelles sont les personnes qui souffrent d’hangxiety?

Ce n’est pas tout le monde qui souffre d’hangxiety, on s’entend. Il y a des traits de personnalité chez une personne qui peuvent la rendre plus susceptible d’en souffrir.

Les traits de personnalité timides

Tout d’abord, il y a les personnes qui sont plus timides, réservées et/ou qui présentent une certaine forme d’anxiété sociale. La consommation d’alcool a des effets importants sur le cerveau. En effet, elle augmente temporairement le plaisir et diminue temporairement l’inhibition comportementale. Il devient donc plus facile pour ces personnes de prendre leur place, mais aussi d’adopter des comportements qu’elles risquent de regretter le lendemain. Les regrets et la culpabilité sont des puissants générateurs d’anxiété.

« Oh my god », est-ce que j’ai vraiment fait ça? Qu’est-ce que les gens vont penser de moi?!

Les traits de personnalité anxieux/dépressifs

Ensuite, il y a les personnes qui utilisent la consommation d’alcool comme une façon de s’automédicamenter. Les personnes qui souffrent de problématiques de santé mentale peuvent avoir recours à la consommation d’alcool pour s’apaiser ou pour éviter des émotions difficiles. Sur le coup, l’alcool contribue vraiment à répondre à ce besoin, mais rapidement les symptômes anxieux et dépressifs reviennent. Malheureusement, ils ne font pas juste revenir, mais ils reviennent encore plus forts. Le cycle de la dépendance explique bien ce phénomène.

Les traits de personnalité impulsifs

Finalement, il y a les personnes pour qui rien n’est grave lorsqu’elles commencent à prendre un verre. Au diable les engagements du lendemain! La consommation d’alcool a cet effet, soit celui de faire croire que tout est beau et même, de faire croire que tout ira bien demain. L’enjeu, c’est que tout ne va jamais vraiment bien un lendemain de veille. Le fait de ne pas pouvoir faire ce qui était prévu peut générer de la culpabilité, ce qui va augmenter le niveau d’anxiété.

On a juste une vie à vivre! On se reposera quand on sera morts! Amène les « shooters »!

Les causes du lendemain de veille

Mais pourquoi ça existe les lendemains de vielle?! Maux de tête, maux de cœur, fatigue extrême, tremblements, yeux rouges, brulures d’estomac, perte de concentration et de mémoire, détresse… C’est fou ce qui est infligé au corps et à l’esprit lors de fort épisode de consommation d’alcool. Tous ces symptômes démontrent à quel point l’alcool, lorsqu’il est consommé abusivement, est toxique. À vrai dire, le système et le cerveau humain ne sont pas faits pour recevoir des quantités aussi importantes d’alcool. Selon Éducalcool, Quatre facteurs importants expliquent les raisons du lendemain de veille :

La déshydratation

La consommation abusive d’alcool cause inévitablement une déshydratation, et ce, même si tu bois beaucoup d’eau pendant ta soirée. Plus tu bois de l’eau, mieux c’est; mais quand même, ça ne fera pas de miracle. Les maux de tête, les crampes et les douleurs musculaires sont le résultat de cette déshydratation, notamment à cause du manque important d’électrolyte. Lorsqu’il est déshydraté, le corps va chercher de l’eau dans les organes, dont le cerveau, ce qui explique, entres autres, les différents maux.

La diminution de la concentration de glucose

Beaucoup des symptômes du lendemain de veille sont le résultat de l’hypoglycémie. En effet, la majeure partie de l’alcool consommé est transformée par le foie. Pendant ce temps, le foie n’arrive plus à remplir une de ses fonctions vitales, soit celle de produire du glucose. Une carence en glucose peut engendrer des perturbations, comme de la faiblesse, de la fatigue, des vertiges, de l’anxiété, des difficultés de concentration, etc.

La perturbation du sommeil

Bien que l’alcool ait l’effet d’un sédatif et qu’il puisse favoriser un endormissement rapide, il perturbe grandement la qualité du sommeil. À vrai dire, l’alcool peut causé l’insomnie et des réveils à répétition, ce qui explique le sentiment de fatigue extrême le lendemain. Tu sais, quand tu te réveils à 6h du matin un lendemain de veille avec des palpitations cardiaques, incapable de te rendormir? C’est de ce genre de réveil dont je parle!

La production d’acétaldéhyde

Comment mentionné ci-dessus, l’alcool consommé est transformé par le foie qui lui produit une enzyme : alcool déshydrogénase. Cette enzyme transforme l’alcool en acétaldéhyde, qui elle est une substance extrêmement toxique. C’est cette substance qui expliquerait, selon plusieurs chercheurs, les rougissements du visage et des yeux, les sueurs, la nausée, la tachycardie, etc.

Les remèdes

Il n’y a pas de remède miracle à un lendemain de veille, mais il y a certaines solutions pour minimiser ses impacts, avant, pendant et après avoir consommé de l’alcool.

Avant de consommer de l’alcool

La loi de l’effet est un excellent outil pour faire une évaluation de ta situation avant de consommer de l’alcool. Comment te sens-tu? Dans quel état d’esprit es-tu? As-tu vécu quelque chose de difficile? Avec qui es-tu? Prends-tu de la médication? Es-tu malade? Où es-tu? Quels sont tes engagements demain? Les réponses à ces questions devraient t’aider à faire un choix conscient par rapport à ta consommation. Si tu choisis de consommer, tu peux contrôler tes quantités aussi. Parce que la modération a bien meilleur gout qu’ils disent!

Pendant que tu consommes de l’alcool

Bois de l’eau toujours, sans arrêt : Un verre d’alcool, un verre d’eau. Mange un bon repas. La pire chose à faire est de boire de l’alcool sans avoir mangé. Tu peux aussi ralentir ta cadence, la rapidité à laquelle tu consommes. Essaie de ne pas mélanger les substances.

Après ta consommation d’alcool

Continue de boire de l’eau. C’est inévitable : après une soirée bien arrosée, tu seras lendemain de veille. Le seul vrai remède ici, c’est d’accepter. Le temps et le repos t’aideront à récupérer. N’oublie pas qu’en lendemain de veille, ce n’est pas le temps de prendre des décisions. L’anxiété ressentie peut parfois conduire à des comportements impulsifs, du genre laisser ton conjoint ou démissionner de ton travail. Ce n’est pas le temps. Repose-toi, ça ira mieux demain.

Demande de l’aide

Si tu es pris dans la boucle de la consommation d’alcool et de l’anxiété, demande de l’aide. C’est tellement difficile d’être coincé dans ce cycle. La consommation d’alcool exacerbe x1000 l’anxiété, ce qui peut te donner envie de continuer à consommer pour apaiser ton anxiété. Le fait est que l’alcool ne sera jamais un remède efficace contre l’anxiété. Clique ici pour avoir accès à des stratégies pour faire face à l’anxiété.

Besoin d’aide?

Vous aimerez peut-être

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.